Redirections : le pourquoi et le comment

Pourquoi a-t-on parfois besoin de mettre en place des redirections? Comment s’y prendre? Plugin, fichier htaccess… Nos astuces et nos conseils.

Rien n’est plus désagréable que d’aboutir sur une page error 404. Pour éviter cette triste expérience aux visiteurs de votre site, il n’y a pas à hésiter. Il faut savoir rediriger.

htaccess : les redirections les mains dans le cambouis

Le mot magique s’appelle htaccess pour ceux qui peuvent aller dans les répertoires de leur site web, par exemple via leur logiciel de FTP.

Il s’agit d’un simple fichier .txt nommé « .htaccess ». Vous le créez avec wordpad ou un équivalent. Ses capacités sont vastes. Nous allons nous limiter à celles concernant la redirection.

Imaginons que nous voulons rediriger un ancien site vers un nouveau, il suffira d’écrire dans un fichier « .htaccess » placé à la base de l’arborescence de votre site:

RedirectPermanent / //www.domaine.com/

Si vous voulez rediriger d’un ancien répertoire vers un nouveau répertoire, vous pouvez placer dans le répertoire en question un fichier « .htaccess » avec écrit

RedirectPermanent /ancien-repertoire //www.domaine.com/nouveau-repertoire

Enfin, vers un nouvelle page:

RedirectPermanent /ancien-dossier/ancienne-adresse.html //www.domaine.com/nouveau-dossier/nouveau-fichier.html

C’est simple, non? Et pourtant il y a encore plus simple…

Le plug-in Redirection

Pour ceux qui ont un CMS WordPress un joli plugin existe. Le plug-in Redirection dont nous avons déjà parlé en détail.

Une fois installé son principe est très simple : on inscrit dans un champ l’URL qui change de nom, dans l’autre le nouveau nom de l’URL. On soumet. C’est fait…

Mais au fait, pourquoi faire une redirection?

La redirection: Un mal nécessaire

On ne s’amuse pas à faire une redirection. Il fait avoir une bonne raison pour le faire. Citons en trois:

Vos pages étaient mal nommées. Elles parlent de missiles de croisière mais s’intitulent www.monsite/petites-fleurs-dans-les-champs.html ? Il est alors urgent d’en changer le nom. Il faut les rendre plus en rapport avec l’objet de la page. Pour l’internaute, c’est plus clair ; auprès de Google, c’est la garantie d’un meilleur référencement. Sur WordPress par exemple, il ne faut pas hésiter à cliquer sur « Modifier le titre de votre article » en haut de votre fenêtre de rédaction et à changer le titre pour y inclure votre ou vos principaux mots-clés.

Votre site a changé d’adresse. Votre page perso « free/montagnedesucre » est devenue insuffisante depuis que vous avez développé un service web révolutionnaire qui met en relation les internautes du monde entier? La redirection renverra vos visiteurs vers votre nouveau site www.montagnedesucre.com , y compris ceux qui vont sur l’ancienne URL.
Cela permettra de rediriger les anciennes pages vers les nouvelles, de ne pas handicaper votre référencement, d’éviter de briser les liens et d’accueillir vos visiteurs avec une error 404.

Votre site a changé de back-office: vous tapiez courageusement tous vos codes html à la main sur Wordpad depuis 15 ans quand soudain vous avez découvert WordPress ou Joomla… Si vous voulez migrer vers un CMS, il faudra sûrement déménager le contenu de nombreuses pages. Redirections obligatoires pour éviter des erreurs 404 qui pourraient faire croire à vos lecteurs que 15 ans de Wordpad ont fini par vous dégoûter définitivement du web…

Et vous, avez-vous d’autres conseils à donner pour faciliter la redirection d’une page à une autre?


Commentaires

  1. Avatar Consollection dit :

    Je ne suis pas certain que cela accélère quoi que ce soit mais Google a ajouté une option dans Google Webmaster : « Changement d’adresse ».
    Après avoir effectué les redirections 301 et configuré les deux domaines sur Google Webmaster on peut remplacer l’ancien domaine par le nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus