5 outils de growth hacking indispensables

Étiquettes : , , , ,

Grâce à ces 5 outils de growth hacking, réussissez vos stratégies d’acquisition, conversion, rétention et viralité. Objectif: efficacité et rapidité.

Petit rappel sans revenir sur un concept polémique, le growth hacking est une nouvelle façon d’envisager les leviers de croissance des entreprises: axée vitesse d’exécution, vente rapide et collecte de data. Aux commandes, le growth hacker est le nouveau visage du responsable marketing. Dans sa boîte à outils web, vous trouverez un grand nombre d’applications pour gagner en efficacité et en temps de cerveau. On vous livre les 5 indispensables!

5 outils de growth hacking à connaître, 5 objectifs marketing

1. L’outil pour créer des landing pages efficaces, donc acquérir et convertir

Launchrock vous permet d’acquérir des clients en un clic de souris. Cet éditeur de site en SaaS est gratuit, responsive et dispose de templates adaptés à la conversion et au tunnel d’achat et de décision. Objectif? Créer rapidement une landing page engageante ou une page de lancement efficace pour un nouveau produit ou service. Sous le capot, de quoi suivre de près les statistiques de l’app et recueillir les données de vos prospects.

Launchrock, outil de growth hacking

2. L’outil pour espionner les données des concurrents, donc capitaliser sur ce qui fonctionne

Kimono gratte et aspire littéralement les données clés de vos principaux concurrents. Avec cet outil, vous générez une API depuis n’importe quel site. Tout se passe via votre navigateur avec un résultat graphique et téléchargeable dans un tableur. Vous souhaitez suivre l’évolution des prix d’un produit concurrent? Kimono fait automatiquement les mises à jour depuis le site source. Dingue!

Kimono, outil de growth hacking

3. L’outil pour buzzer, donc se faire connaître vite et partout

Comme son nom l’indique, Buzzbundle vous aide à créer des campagnes virales, qui font le buzz. C’est un peu le propre de tout growth hacker qui se respecte: augmenter la notoriété et la visibilité de marque. À la base de Buzzbundle, votre matrice de mots-clés: réseaux sociaux, blogs ou forums, l’outil fait votre veille et remonte les sujets chauds en lien direct avec vos sujets. Vous n’avez plus qu’à rebondir et vous positionner intelligemment.

Buzzbundle, outil de growth hacking

4. L’outil pour automatiser sa routine web, donc gagner du temps (et de l’argent)

On ne présente plus IFTTT, et pourtant! Il continue à faire des miracles avec ses plus de 300 applications et services connectés. La recette: IF This Then That, Si Ceci Alors Cela. Cet outil est votre assistant numérique pour automatiser vos tâches quotidiennes entre différents services web. C’est vous qui créez vos propres scénarios, des plus simples aux plus complexes. Un nouvel article sur votre blog WordPress? Il s’archive automatiquement dans Evernote. Une photo postée sur Facebook? Elle se republie automatiquement sur Instagram. Les possibilités sont presque infinies…

IFTTT, outil de growth hacking

5. L’outil pour analyser, donc optimiser et growth hacker

Hotjar est un tout-en-un. Au-delà du tracking classique de données, il vous renseigne sur des opportunités chaudes et qualifiées en vous aidant à comprendre vraiment les comportements et sources de motivations de vos utilisateurs. Parmi ses points forts: enregistrement des zones chaudes via une heatmap, analyse des funnels de conversion d’une page à une autre et proposition d’enquêtes de satisfaction auprès de vos utilisateurs. À tester de toute urgence…

Hotjar, outil de growth hacking
Plus d’outils de growth hacking? Rendez-vous sur Growth Tools, la mine d’or des adeptes du growth marketing facile et rapide.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus