Le jeu des 8 erreurs SEO sur un e-commerce

Étiquettes : , , ,

Un bon référencement SEO sur un e-commerce, ça fait la différence dans le taux de conversion. Découvrez les 8 erreurs les plus communes à ne plus commettre.

Visibilité, trafic et vente. Tout site e-commerce en rêve, encore faut-il s’en donner les moyens! Comment? Grâce à une parfaite optimisation SEO: fiche produit, référence catalogue, détails techniques, avantages clients, positionnement sectoriel, valeur conseil font partie intégrante d’une bonne expérience utilisateur… Et ça, Google sait l’apprécier tout comme 44% des clients e-commerces qui démarrent leurs achats avec une requête sur les moteurs de recherche.

44% des clients e-commerces démarrent leurs achats avec une requête sur les moteurs de recherche.

Et pourtant! Nombreux sont encore les e-commerces qui passent à côté de cette opportunité en préférant concentrer tous leurs efforts sur d’autres canaux d’acquisition comme l’email marketing. Résultat: des bonnes pratiques SEO souvent ignorées ou mal appliquées, ce qui entraîne une hausse du taux de rebond, une perte de trafic et un manque à gagner certain.

Le temps d’une infographie, Oncrawl revient sur les 8 erreurs SEO les plus communes des sites e-commerces. Les reconnaîtrez-vous?

SEO sur un e-commerce: les 8 erreurs à ne plus commettre

1. Ne pas cibler sa recherche de mots-clés.

Trop souvent centrés caractéristiques produits, ils ne ciblent pas assez les besoins et centres d’intérêt de leurs cibles.

Conseil: se concentrer sur des expressions clés en longue traîne, et ciblées sur les audiences.

2. Cannibaliser ses contenus.

Sur-optimisées sur les mêmes mots-clés, les balises et descriptions des fiches produits non différenciées ne garantissent pas l’expérience utilisateur et sont pénalisées par Google.

Conseil: créer des contenus utiles et uniques, et ventiler des mots-clés différents et qualifiés.

3. Tout dupliquer.

D’une fiche produit à l’autre, les contenus reproduits à l’identique (duplicate content) sèment la pagaille dans l’indexation du SERP et n’apportent aucune valeur ajoutée.

Conseil: spécifier, qualifier, différencier… et faire le tri avec des canoniques, des redirections 301 ou des no-index.

4. Oublier les avis clients.

Pourtant essentiels pour guider à l’achat et donc augmenter la conversion, ils constituent également du contenu frais pour monter dans Google.

Conseil: intégrer les expressions « avis produit » ou « avis client » au SEO, et inciter les clients à témoigner.

5. Ne pas optimiser les URL.

Non descriptives, elles ne renseignent pas les principaux intéressés, les acheteurs potentiels, ni les moteurs de recherche.

Conseil: intégrer des mots-clés ciblés dans les URL, en veillant à leur unicité dans le dispositif et leur concision.

6. Diminuer la vitesse de chargement.

Trop lourds, les contenus de bon nombre d’e-commerces demandent un temps d’attente de 10 secondes; ce qui est suffisant pour passer son chemin.

Conseil: compresser images et codes, éviter l’intégration de services tiers et de pubs… vérifier la robustesse de l’hébergement.

7. Négliger les liens internes.

Bien ventilés et pertinents, les maillages internes augmentent la qualité des contenus aux yeux de Google.

Conseil: prévoir des ancres de texte pertinentes, lier les contenus des fiches produits entre elles… ou en synergie avec un blog e-commerce.

8. Oublier l’encodage de sécurité.

Non sécurisés, certains e-commerces exposent leurs utilisateurs à des risques inutiles et une mauvaise expérience sur le site, et envoient des signaux négatifs à Google.

Conseil: installer HTTPS et un certificat SSL.

Vous voyez d’autres erreurs courantes en SEO sur un e-commerce?  Identifiez-les avec nous!


Commentaires

  1. Conseils indispensables et intemporels! Quelle que soit l’évolution des techniques SEO, celles que tu as énumérées restent les bases! Tout bon référenceur devrait d’ailleurs les connaitre par cœur

  2. Avatar abdel dit :

    J’apprécie beaucoup vos idées sur cet article, mais je pense que c’est le même system de référencement que les sites normal.

  3. Merci pour l’article. J’ajouterai utiliser Prestashop 😀

  4. Avatar Sébastien dit :

    Rien qu’à lui seul, le protocole HTTPS + certificat SSL est une erreur importante, et pas que d’un point de vue SEO. D’un point de vue sécurité car les coordonnées bancaires transmises ne sont pas sécurisées.

    D’un point de vue expérience utilisateur, cela n’inspire pas du tout confiance et ne fait pas sérieux. Après, beaucoup de monde n’y prête pas encore attention mais bon…

  5. Avatar vincent dit :

    Conseils intemporels mais au combien utile, encore beaucoup de personnes font ces simples erreurs ! Peu importe comment le SEO évoluera ces conseils resteront indispensables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus