L'écriture web, hymne à la simplicité

Étiquettes : , ,

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? Parce que vos lecteurs aiment la facilité. L’écriture web, c’est justement l’art d’écrire simplement.

Écrire simplement en théorie, c’est facile. En pratique, beaucoup moins. Après les 10 principes de rédaction web, voici quelques astuces pour vous guider…

Le web s’écrit au présent

Écrire simplement ne veut pas dire écrire moins bien mais écrire mieux en qualifiant le contenu. Alternez les slogans incitatifs et brandés avec de l’information qualifiée. Votre mission: attraper votre lecteur…et ne plus le lâcher.

Privilégiez le présent, direct et dynamique. Bannissez tant que possible les tournures au futur qui alourdissent les phrases. Le web est une écriture simple, directe, concise.

Le web consomme les figures de style avec modération

Tirez un trait sur les appositions, métaphores alambiquées et autres figures de style compliquées.

L’exercice est difficile mais il faut revenir aux fondamentaux: sujet + verbe + complément. Plus vous vous écartez de cette structure, plus vous risquez de perdre votre lecteur. N’oubliez jamais que l’internaute n’aime pas réfléchir: il veut de l’information consommable facilement et rapidement.

Le web n’aime pas les mots inutiles

En écriture web, vous devez peser chaque mot: s’il n’apporte rien à la phrase, s’il ne qualifie pas votre propos, supprimez-le.

Méfiez-vous par exemple des adjectifs et adverbes qui polluent souvent le discours sans apporter d’information pertinente.

L’écriture web est musclée

Le muscle donne le tempo de votre propos. Granularisez votre contenu: allez droit à l’essentiel dès le départ puis qualifiez et précisez votre contenu.

En web, pas de blabla. On est dynamique et on va droit au but. Ne perdez jamais votre fil rouge des yeux: une page = une idée, un paragraphe = une information. L’écriture web doit guider votre lecteur jusqu’à votre objectif ultime (conversion, acquisition, fidélisation).

Enfin, n’oubliez jamais que l’écriture web est un art subjectif. Il n’existe pas de science exacte en la matière mais une variété de nuances…à travailler en fonction de vos objectifs, de votre stratégie et votre public cible.

On passe à la pratique? Découvrez nos formations écrire pour le web.


Commentaires

  1. En tout cas, il faut bien éclaircir les choses, écrire simplement ne veut pas dire écrire sans qualité. Bien au contraire, la rédaction web, c’est avant tout de un bon niveau de rédaction qui incite la lecture, que ce soit de la part des internautes ou des moteurs de recherches.

  2. Benoit dit :

    Un article « mise au point » très intéressant qu’il faudrait faire lire à chaque personne avant qu’elle ne s’engage dans la création ou dans la refonte de son site internet 🙂

  3. Angela dit :

    Mais c’est très compliqué de faire simple !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus