Générer des fiches produits de manière automatique, c’est très tentant pour agrémenter son site e-commerce… Voici mes «pour» et «contre» sur la question!

Étiquettes : , ,

Générer des fiches produits de manière automatique, c’est très tentant pour agrémenter son site e-commerce… Voici mes «pour» et «contre» sur la question!

Le problème de l’automatisation, c’est son côté imprévisible et non contrôlé. Les mises à jour automatiques vont-elles bien se faire à temps?

Les fiches produits, c’est le contenu type des sites e-commerce. C’est le contenu clé de votre boutique en ligne. Il doit donc être bien pensé et rédigé pour le web. Peut-on alors confier cette tâche à un «robot»?

Les fiches produits ont leur structure propre, leur design et le vocabulaire utilisé n’est pas anodin. SEO optimisées, basées sur des UVP et USP (bénéfices utilisateurs); elles ne se rédigent pas à la légère. Qu’en est-il donc des générateurs automatiques de fiches produits? Peuvent-ils respecter tous ces critères? Voici mon expérience!

Quand je pèse le pour…

Gain de temps: les fiches produits automatiques font économiser un temps considérable. À partir d’un fichier bien rempli comme une base de données, la manipulation se fait automatiquement. Les mises à jour se font également directement dans tous les documents concernés. Un gain de temps qui pourra se répercuter positivement sur les performances de l’entreprise.

Présentation uniforme: cela permet de standardiser les fiches produits. On sait que les mêmes champs se retrouveront pour chaque produit, surtout si on utilise un gabarit avant d’importer les informations. Par exemple, si vous avez un fichier Excel à remplir avec la taille, le poids, le prix, la couleur de votre produit, vous êtes sûr de ne rien oublier!

L’immédiateté: c’est un avantage non négligeable puisque toute la création de la fiche produit se fait dans le même programme. Les différents interlocuteurs ont accès au fichier le plus à jour possible. C’est pratique pour la validation et pour la mise en ligne: en un clic, le contenu est disponible…

Et que j’évalue le contre…

Le caractère incontrôlable: le problème de l’automatisation, c’est son côté imprévisible et non contrôlé. Les mises à jour automatiques vont-elles bien se faire à temps? Tous les documents concernés vont-ils bien être traités, sans oubli ? Du coup, cette pratique requiert un système de vérification supplémentaire… Qui prend pas mal de temps.

L’optimisation SEO non assurée: je me pose la question aussi du SEO. Le contenu web résulte en général d’une réflexion et respecte les pratiques de l’écriture web. Si tout se fait automatiquement, avons-nous la garantie que ces fiches produits seront optimisées? Si oui, ces pratiques ne seront-elles pas «sanctionnées par Google»?

Mon avis sur les générateurs automatiques de fiches produits

Pour avoir déjà expérimenté la création de fiches produits, je pense qu’il est important qu’elles soient pensées comme un contenu à part entière. Les éléments ne s’agencent pas de manière aléatoire, mais chaque chose doit avoir sa place propre. La construction d’une fiche produit résulte d’une réflexion et il en va de même pour son contenu.

Cela permet notamment d’éviter de créer du « duplicate content »: certains produits similaires auront globalement le même descriptif, à l’exception de quelques caractéristiques: la couleur, la taille… Un robot peut-il déceler cela et proposer des alternatives, des synonymes ou une modification dans la construction de phrase? Je reste sceptique…

Bien sûr un gros volume de produits vous obligera peut-être à imaginer une autre solution créative… Mais à mon sens, l’automatisation des fiches produits reste une procédure peu recommandable, surtout en termes de qualité de contenu et de SEO. Ce sont des arguments à prendre en considération dans sa prise de décision!

Et vous, vous avez déjà utilisé des générateurs automatiques de fiches produits? Quelle est votre expérience?

Crédits Photo: Wikimedia Commons 


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus